Faire un contrôle suite à un arrêt maladie : pour faire baisser l'absentéisme ?

Quand vous êtes employeur et que vous subissez les arrêts maladie de vos salariés, cela vous coûte cher. En effet, même si le salarié ne travaille pas, vous devez lui verser des indemnités. Pendant ce temps-là, il faut le remplacer. Généralement, vous ferez appel à un intérimaire et ici aussi cela vous coûtera de l'argent. Sans oublier le temps que vous passerez à le former et l'impact que cela aura sur la production de l'entreprise.

Aussi, quand vous avez un doute, que vous vous demandez si votre salarié est réellement malade, il ne faut pas hésiter à demander de faire un contrôle suite à un arrêt maladie. Ce contrôle permettra de lutter contre la fraude et prévenir l'absentéisme.

Qui demande de faire un contrôle suite à un arrêt maladie?

Ce contrôle médical se déroulera toujours de la façon suivante :
  • il aura lieu en dehors des sorties autorisées. Soit entre 9 et 11 heures le matin ou entre 14 et 16 heures l'après-midi. Le salarié est tenu d'ouvrir au médecin et de le laisser entrer
  • le médecin procédera à un examen du salarié pour voir qu'il a réellement besoin d'un arrêt maladie
  • un rapport est ensuite rédigé puis envoyé à l'employeur à l'origine de ce contrôle médical.
Si une fraude est constatée, l'arrêt est stoppé immédiatement et le salarié est invité à retourner travailler sur le champ. Son employeur lui suspendra le paiement de ses indemnités tant que le salarié ne sera pas de retour à son poste de travail.